L’heure du nouveau départ

Il arrive des moments dans la vie où toutes vos certitudes, vos habitudes et vos repères se cassent la figure. Des épreuves imprévisibles se mettent en travers de votre chemin et bouleversent tous vos projets. Certes, vous imaginiez bien qu’elles pourraient se présenter un jour, mais cela vous paraissait tellement improbable… Alors quand tout arrive réellement, comment faire face ? Comment stopper les larmes, la peur, ce sentiment d’insécurité qui vous prend aux tripes ? Comment retrouver confiance en soi, comment remonter la pente, ne plus s’en vouloir d’avoir fait des erreurs ? Comment sourire de nouveau et aller de l’avant ?

Ces questions, je me les pose encore. Mais je ne veux plus qu’elles continuent à régir ma vie. Petit retour en arrière : il y a de ça maintenant environ 7 mois, je me suis séparée de mon copain, avec qui j’étais depuis mes 18 ans (j’en ai bientôt 26 ans, cela faisait presque 7 ans d’amour). Les raisons de notre séparation ne regardent que nous, mais toujours est-il qu’il faut tout recommencer depuis le début. Réapprendre à séduire, à construire quelque chose. Dire que nous avions prévu de faire un bébé ce mois-ci si tout ne s’était pas écroulé… Je suis consciente d’être la première responsable de notre séparation, de l’avoir presque volontairement provoqué, cependant contrairement à ce que peuvent en penser les gens, ce n’est pas plus facile pour autant.

Désormais, je veux reprendre le cours de ma vie, ne plus être encore et toujours prisonnière de mes regrets. Même ma santé en pâtit, ça ne peut plus durer. Je veux retrouver ma joie de vivre, mon insouciance, mon sourire et mon envie de m’amuser. Alors comment faire ? Voici quelques petites pistes que je vais essayer de suivre, et qui je l’espère, pourraient aider des personnes dans la même situation que moi :

  1. Réagencer mon appartement : j’ai fait le choix de conserver l’appartement que je partageais avec mon ex. D’une part parce qu’il est très fonctionnel et que je l’aime beaucoup, et d’autre part parce que sa localisation vis à vis de mon travail et du quartier est optimale pour moi. Mais ce choix comporte aussi de douloureux inconvénients : j’y ai 3 ans de souvenirs avec lui ici, et il faut que je trouve un moyen de m’en détacher. Pour y parvenir, j’ai rangé soigneusement dans une petite boîte tous les objets me rappelant sa présence ou notre histoire : photos, peluches, billets en tout genre, lettres, vêtements, etc. J’ai également décidé de réagencer les meubles différemment, pour marquer une nette coupure : refaire la décoration, acheter un petit canapé, de nouvelles parures de lit et d’autres objets de décoration pour le personnaliser à mon goût. Fini l’appartement de couple, ce sera désormais celui d’une jeune femme célibataire.
  2. Me remettre à écrire : j’ai besoin d’évacuer mon anxiété, mon sentiment de solitude et ma tristesse. L’écriture a toujours été un merveilleux exutoire pour moi. J’ai donc commencé à récrire dans mon Journal, et ça me fait un bien fou de pouvoir poser mes pensées quelque part. C’est un excellent moyen de prendre du recul et de relativiser sur ma situation, qui au fond n’a rien de catastrophique.
  3. Faire du sport : j’en faisais avant ma rupture. Et puis je me suis enfermée dans ma bulle… Il est important de recommencer à se défouler, de se vider la tête en faisant un petit running au moins une fois par semaine et quelques exercices de renforcement musculaire comme j’en faisais autrefois.
  4. Sortir avec mes amis, le plus souvent possible : je n’ai pas attendu longtemps avant de le faire ! Il est vital dans ce genre de situation de s’entourer le plus possible. Ce n’est pas toujours facile quand on se sent triste, mais tous ces moments avec eux sont de réelles bulles d’oxygène.
  5. Supprimer mon ex et ses proches de Facebook : une nécessité quand tu apprends qu’il s’est retrouvé quelqu’un. Inutile de se faire encore du mal en étant tentée d’aller voir qui t’a remplacé…
  6. Prendre du temps rien que pour moi : épilation, coiffeur, rien de tel que de se faire belle avant tout pour soi pour remonter son moral.

Evidemment, cette liste est facile à écrire, moins à appliquer. En 7 mois, j’ai vécu beaucoup de choses, rencontré d’autres garçons avec qui j’ai eu des aventures, mais je n’ai toujours pas eu ce déclic qui me permettrait de me relancer dans une belle histoire… Au fond je le sais, le deuil de ma relation n’est toujours pas fait. Il me faudra le temps qu’il faudra, mais je ne veux plus me mettre la pression concernant mon célibat. Je vais avoir 26 ans, certes ce n’était pas comme ça que j’envisageais ma vie à cet âge là, mais c’est comme ça… Mon prince charmant doit bien m’attendre quelque part. En attendant, il faut juste que j’apprenne à lâcher prise et à profiter.

Il est temps de prendre un nouveau départ…

Et vous, avez-vous déjà vécu une séparation douloureuse ? Comment en êtes-vous sorti(e)s ?

0

4 thoughts on “L’heure du nouveau départ

  1. C’est dur, une rupture, LA rupture du 1er véritable amour. On en garde toujours une trace. 7 mois c’est court, c’est normal que ça soit toujours difficile. D’avoir mal quand on pense à tous les projets qu’il y avait, qu’il y aurait du avoir.

    Ici ça va faire bientôt 3 ans. Ca me fait toujours mal de penser au mariage. Ou de me dire que, peut être, il ne garde aucun bon souvenir de ces 9 ans et demi.
    Mais à côté de ça, je sais qu’il a quelqu’un depuis 1 ans et demi, ça me rend heureuse pour lui, j’espère qu’il l’est, heureux.

    Je suis persuadée que tu trouveras quelqu’un qui te correspond, toi, nouvelle Emilie de bientôt 26 ans, belle femme, rigolote… Tu as plein de qualités. Et peut être qu’effectivement nos vies auraient pu être différentes mais c’est peut être pour le mieux que nos chemins se sont modifiés. On a (pas encore !) 26 ans, la vie est devant nous. Profitons des personnes qui nous sont chères, rêvons, devenons les femmes que nous devons être ! (Je sais pas pourquoi mais personnellement je me suis toujours dit qu’à 30 ans, je serai au top du top ! RDV dans 4 ans et demi =P ).

    Tu es une femme formidable et je t’adore.
    Courage.

    1. Oh ma Margaux !!
      Ca me fait vraiment chaud au cœur ce petit mot..! Tu as raison, le meilleur nous attend sûrement…
      Tu es une jeune femme formidable toi aussi, et je suis vraiment heureuse d’avoir croisé ta route ! Ma Margauxchou fofolle 😛 !
      Vivement un autre week-end à Paris, ou à Lille ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *